"" ""

Articles récents

Pages

lundi

L'obsession minceur et les troubles alimentaires.

Salutations mes chers lecteurs/lectrices,
anorexie et boulimie

L'obsession de la minceur n'a jamais été aussi présente qu'a notre époque ou les diktats nous impose une image corporelle qui frôle la maigreur.

Les blogs de ''thinspiration'' (modèles de minceur), le fantasme sur le ''thigh gap'' ( écart entre les cuisses),

thigh gap

les transformations corporelles extrêmes... L'obsession du régime et de la minceur peut avoir des conséquences graves, et conduire par exemple à des T.C.A (troubles du comportement alimentaire).

C'est un sujet délicat et beaucoup plus répandu qu'on le croit.
Cela commence souvent par un petit régime bien banal et se transforme en combat,  en tyrannie constante de l’ultraminceur.
Il semble que de nos jours la minceur est LE critère central pour définir la beauté. Il n'en fut pourtant pas toujours ainsi.

Le hic est que la femme qui a un poids normal et qui multiplie les régimes pour être toujours plus mince pousse la machine à s’emballer. C’est cet emballement qui est problématique. Il faudrait que chacun se fixe des objectifs modérés. En même temps, l’obésité touche de plus en plus de monde. La question n’est pas simple…

Les principaux troubles alimentaire 


Voici les questions à se
poser pour savoir si vous souffrez d’un trouble de l’alimentation, répondez aux questions suivantes:
  • Pensez-vous constamment à la nourriture, à votre poids ou à votre apparence physique?
  • Avez-vous peur d’engraisser?
  • Vous arrive-t-il de sauter un ou plusieurs repas?
  • Vous sentez-vous coupable après avoir mangé?
  • Éprouvez-vous des difficultés à partager un repas?
  • Vous pesez-vous plusieurs fois par jour?
  • Vous faites-vous vomir après les repas?
  • Prenez-vous des laxatifs en espérant prévenir le gain de poids?
  • Faites-vous de l’exercice de façon excessive?
  • Mangez-vous de grandes quantités de nourriture sans être capable de vous arrêter?
  • Croyez-vous que la nourriture domine votre vie?
  • Avez-vous perdu ou pris considérablement de poids durant une brève période de temps?
Si vous avez répondu «oui» à au moins 3 questions, consultez un médecin. Il est possible que vous souffriez d’un désordre alimentaire tel que...

-Anorexie
Cette obsession de la minceur entraîne de sévères restrictions alimentaires et, par conséquent, une perte de poids importante. Elle est accompagnée d’une peur constante de prendre du poids et d’une distorsion de l’image corporelle; les personnes qui souffrent d’anorexie sont souvent rachitiques, mais elles ne voient pas leur maigreur.

-Boulimie
Elle se caractérise par des épisodes d’orgie alimentaire suivis de comportements compensatoires, dont le but est d’éviter le gain de poids; parmi ceux-ci on compte l’abus de laxatifs, les vomissements provoqués l’entraînement physique excessif et le jeûne. Au cours d’une orgie alimentaire, une femme boulimique peut ingurgiter plus de 5 000 calories en très peu de temps (l’apport quotidien normal d’une femme se situe autour de 2 000 calories).


-Hyperphagie boulimique
Ce trouble alimentaire se caractérise également par des épisodes d’orgie alimentaire, à la différence que ceux-ci ne sont pas suivis de gestes compensatoires. Ce désordre est souvent accompagné d’un sentiment de culpabilité et de honte. Les personnes qui en souffrent sont incapables de se maîtriser lorsqu’elles mangent et présentent, pour cette raison, un surplus de poids important.

Quelles sont les causes?


Les troubles de l’alimentation sont causés par une combinaison de plusieurs éléments. Les facteurs psychologiques incluent une faible estime de soi, la sensation de ne pas être à la hauteur, la dépression, la colère et la solitude.
Les facteurs interpersonnels sont les suivants: le fait d’avoir grandi dans une famille dysfonctionnelle, de ne pas pouvoir exprimer facilement ses émotions et ses sentiments.
Quant aux facteurs biologiques, on compte l’hérédité, les antécédents familiaux de dépression et de troubles de l’alimentation, de même que les problèmes de poids. Un autre facteur est la promotion médiatique de modèles de femmes irréalistes, et la tendance des médias à juger la valeur d’une personne selon son apparence physique.

Ça se soigne docteur?


Les troubles alimentaires ne sont pas incurables mais sont très complexe et demande beaucoup de temps a guérir.

Donc régime de vie oui
Rééquilibrage alimentaire oui
Bonne hygiène nutritionnelle oui
mais non aux régimes extrêmes,
non au culte de la minceur, et
non a la ''grossophobie'' qui nous guette en permanence.

L'important c'est d’être en santé et confortable dans notre corps.

A bientôt! Abonnez-vous pour ne rien manquer c'est gratuit ;-)

Aucun commentaire:

User-agent: * Disallow: Allow: Sitemap: http://isaurah.blogspot.ca/atom.xm

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaires s.v.p